Retour blog

LE NOMBRE DE TOURISTES ÉTRANGERS

par d.hans Catégorie : Actualités 22-09-2016

Le nombre de touristes étrangers dégringole en 2016

Si la France a toujours été la première destination touristique mondiale, elle est aujourd’hui boudée par les visiteurs étrangers. Suite aux attentats, intempéries et grèves intempestives, l’Hexagone a perdu de son prestige. Les statistiques indiquent même une diminution de 7% de la fréquentation touristique en 2016. Sans précédent depuis 2010, cette baisse est dramatique pour les acteurs du tourisme. Explications.

1)   Les chiffres de la débâcle touristique

Les hôtels et auberges français connaissent une forte baisse de fréquentation depuis un an. Le nombre de touristes étrangers a en effet chuté de manière impressionnante. Comptez une baisse de 46,2 % de touristes japonais et une chute de 35 % pour les visiteurs russes. Ces 2 nationalités sont celles qui boudent le plus la France en 2016. Viennent ensuite les Italiens (-24 %) et les Chinois (-13,9 %). Même les Américains abandonnent le navire alors qu’ils répondaient encore à l’appel en début d’année.

La ville de Paris enregistre la plus forte baisse de fréquentation hôtelière. Au cours du premier semestre 2015, les hôteliers recensaient 14,9 millions de clients. Avec la baisse des visiteurs internationaux comme français, on déplore une perte d’1 million de touristes en 2016. À Nice, les hôteliers enregistrent également des annulations en masse depuis la tragédie du 14 juillet. L’objectif de 100 millions de touristes en 2020 semble désormais inaccessible. Pire : le déficit estimé à 750 millions d’euros pour les six premiers mois 2016 pourrait encore doubler d’ici la fin de l’année.

2)   L’année de tous les dangers

Cette dramatique baisse de fréquentation touristique est due en grande partie aux différents attentats qui frappent la France depuis près de deux ans. Inquiets pour leur sécurité, les touristes étrangers se détournent de la France et particulièrement de la région parisienne. Les multiples grèves et les inondations qui ont précédé la période estivale ont aussi contribué à ternir l’image de marque de la France à l’étranger. De plus, les jours fériés hors week-end étaient moins nombreux que d’habitude en 2016. Cette année n’en comptait que 2 contre 5 en 2015.

Toutefois, l’Euro 2016 a profité à de nombreux professionnels du tourisme dans plusieurs villes de province, notamment Saint-Étienne, Lille, Lens ou Lyon. On relève dans ces villes une augmentation de 70 % du chiffre d’affaires touristique par rapport à l’année précédente.

3)   La réponse du gouvernement

 

Pour relancer la machine touristique française, le ministre des Affaires étrangères et du Tourisme a organisé une concertation au début du mois de juillet. Selon Jean-Marc Ayrault, « les attentats expliquent en partie ces tendances décevantes » et « la perception du risque sécuritaire a eu une influence nette sur certaines clientèles, notamment les plus aisées, ou celles originaires d'Asie ». Un comité d’urgence économique du tourisme va se réunir début septembre afin de permettre aux régions les plus affectées de réagir.

CatégorieS Blog