Retour blog

LA MENTION FAIT MAISON EN RESTAURATION

par d.hans Catégorie : Actualités 15-06-2016

 

La mention « fait-maison » en restauration : quelles règles ?

 

Une mention « fait-maison » a été mise en place par le gouvernement pour garantir la qualité des plats dans les restaurants. Beaucoup de restaurateurs profitaient en effet de la crédulité du client pour lui servir des plats industriels réchauffés. Toutefois, il peut être difficile de classer certains plats composites.

 

Qui est concerné ?

 

Aussi bien les chaînes de restauration rapide que les restaurants gastronomiques, tous les établissements de restauration commerciale doivent faire figurer cette mention sur leurs menus. La mesure s’applique même aux marchés de plein air ou aux stands de restauration dans les foires. Par contre, les cantines scolaires et les cafeterias d’entreprise ne sont pas concernées.

 

Qu’est-ce qu’un plat fait maison ?

 

Pour porter la mention « fait-maison », une entrée, un plat principal ou un dessert doit avoir été préparé sur place, dans le lieu de vente ou de consommation. Toutefois, cette règle ne s’applique pas aux traiteurs et aux restaurateurs ambulants qui sont contraints de cuisiner les plats en dehors du lieu de vente ou de consommation.

 

Le plat doit également avoir été cuisiné a partir de produits bruts, c’est-à-dire d’aliments crus qui n’ont jamais été transformés à l’achat. Les fruits et les légumes doivent obligatoirement être achetés frais. Au moment de l’achat, l’aliment peut contenir des additifs à condition qu’ils soient naturels, comme le sel. Les poissons représentent cependant une exception, dans la mesure où ils nécessitent un mode de conservation particulier.

 

Certains produits transformés constituent également des exceptions. Pour des raisons évidentes, les produits laitiers, les charcuteries, les pains, les épices, les vins ou encore le sucre et les condiments peuvent être achetés transformés. Toutefois, si ces produits constituent entièrement le plat, il ne peut obtenir la mention « fait-maison ». Le cuisinier doit au moins avoir ajouté et cuisiné un produit.

 

Comment afficher la mention ?

 

Seuls les restaurants qui proposent en partie ou entièrement des plats « fait-maison » peuvent obtenir la mention et le logo dédiés.

 

Le logo peut être téléchargé sur le site du gouvernement. Il doit être affiché en évidence sur le menu, la vitrine, la porte ou même le site internet de l’établissement. L’image qui représente une casserole surmontée d’un toit avec cheminée doit toujours apparaître en noir ou blanc et ne peut être plus petite que les dimensions 5 x 6 cm.

 

La mention « fait-maison » doit être précisée en face de chaque plat correspondant de la carte. Si le restaurant propose exclusivement des plats faits maison, la mention peut être inscrite une seule fois sur le menu.

 

 

 

 

 

CatégorieS Blog