Retour blog

LE SLOW TOURISME

par d.hans Catégorie : Actualités 18-09-2017

Le slow tourisme, un mouvement qui prend de l’ampleur

Réveil à 7h du matin, au bureau à 8h, déjeuner à 12h… Voilà le rythme de vie auquel de nombreuses personnes sont soumises. Un rythme effréné qui les empêche de savourer les simples plaisirs de la vie. Un mode de vie qui n’est pas sans conséquence puisque cette course contre la montre est une source de stress, de dépression et d’autres maladies qui font des ravages dans le monde entier. Le slow tourisme apparaît comme la solution à notre mal et cela explique sans doute son succès grandissant.

 

Le « slow travel », qu’est-ce que c’est ?

Le slow travel, slow tourisme ou voyage lent désigne une manière de voyager et de s’évader. Si auparavant le tourisme consistait à visiter le plus de sites, à visiter le plus de pays et à acheter un maximum d’objets souvenirs, le slow travel se veut plus calme, plus reposant et plus ressourçant. Avec cette nouvelle façon de voyager, on prend le temps de savourer chaque instant du voyage, d’apprécier le paysage, d’écouter ses envies et non la voix du guide qui vous rappelle qu’il est déjà l’heure de partir… On fait des rencontres et on prend le temps de découvrir les mœurs locales. Bref, le slow travel privilégie la qualité et non la quantité. Il n’est donc plus question de visiter le plus de sites possible en peu de temps, mais plutôt de respirer, de regarder, de toucher et de savourer. Avec le slow travel, les voyageurs ne se contentent pas de passer dans un village et de prendre des photos, ils cherchent à s’intégrer, à se familiariser avec les habitants et à vivre comme eux.

Le slow tourisme est aussi une manière de participer à la protection de l’environnement. En effet, il privilégie autant que possible les déplacements écologiques (train, vélo, pirogue…). Les adeptes du slow tourisme se tournent également vers la nourriture locale (poisson, légumes, fruits…) et délaissent les conserves et autres plats industriels.

 

Slow tourisme : privilégier l’expérience pour voyager mieux

Plus qu’un simple voyage vers une terre lointaine, le slow tourisme est une véritable quête du bien-être. On ne s’appuie pas sur les agences de voyages pour organiser son séjour, on le fait soi-même. On accepte les imprévus et on s’adapte aux changements.

Qu’il s’agisse d’un voyage d’un week-end, d’une semaine, d’un mois ou d’un an, le slow tourisme se base sur l’expérience. Pour voyager mieux, on prend le temps de vivre, on s’offre l’occasion de découvrir par soi-même et d’apprendre. Le séjour est ainsi beaucoup plus enrichissant que les voyages habituels. Les déplacements ne sont plus une suite de trajets tracés sur une carte, ils sont guidés par les envies et par la situation qui se présente.

 

Nombreux sont ceux qui voyagent seuls, en couple ou même en famille. Cette forme de voyage est comme une pause où l’on oublie tous ses soucis, l’on arrête de courir après le temps et l’on savoure le moment présent. Bref, on réapprend à apprécier les plaisirs simples de la vie. Concrètement, pour les professionnels du tourisme, cela signifie qu’il faut s’adapter à cette nouvelle tendance et proposer ainsi des formules en conséquence.

CatégorieS Blog