Retour blog

ACCORDS METS VINS ET METS BIÈRES

par d.hans Catégorie : Actualités 31-08-2017

Les accords mets/ vin et mets/bière : comment surprendre le palais des clients ?

 

Accompagner ses plats avec un alcool adapté n’est pas forcément aisé. Il existe des règles cependant, qui permettent de ne pas commettre d’erreurs. Avez-vous songé à la bière comme alcool d’accompagnement ? Cette combinaison pourrait vous surprendre.

 

Connaître les règles d’accord

L’accord mets/vins

Lorsque les vins se succèdent pendant le repas, il faut veiller à ce que la saveur de chacun persiste suffisamment longtemps sans pour autant venir contredire les saveurs suivantes. Ainsi il importe pour une nouvelle bouteille servie de ne pas chasser trop brusquement le goût du dernier vin savouré. Par ailleurs le déroulé chronologique est le suivant : vin mousseux (pour réveiller le palais), vin blanc ou rosé, vin rouge et enfin vin moelleux.

Pour finir, les grands vins (unanimement reconnus comme tels) sont tellement exceptionnels qu’il convient parfois d’éviter de les boire en accompagnement. La moindre fausse note culinaire pourrait en effet en gâcher le goût. Ils peuvent donc être dégustés seuls.

L’accord mets/bières

Pourquoi ne pas convier la bière à table ? Il existe de véritables merveilles de bières aux tempéraments suffisamment forts pour soutenir et sublimer des plats. De fait, elle s’accorde à tous les plats. Retenez qu’un plat relevé nécessitera d’être accompagné par une bière relevée. Amère ou douce, peu ou très maltée, la bière interagira avec le plat en fonction de sa caractéristique principale. Enfin, il convient de respecter les saisons : une blonde légère accompagnera un plat d’été lorsqu’une brune épaisse ou une stout réussira bien à un plat d’hiver.

 

Les classiques et quelques propositions originales

Avec les vins

À l’apéritif pensez à un vin mousseux ou à un Champagne blanc pour aiguiser les papilles avec quelques bulles chatoyantes. Pour l’entrée, et du fait de leur amertume légère, les vins blancs de Bourgogne, les Côtes du Jura blanc et les vins d’Alsace seront vos alliés. En plat principal, pensez à la Roussette de Savoie dont les arômes d’amande et la sécheresse accompagneront bien une raclette. Un vin de Savoie Abymes, aux saveurs d’agrumes et de miel sera idéal pour une tartiflette. Un Saint-Emilion conviendra à merveille à une entrecôte, qu’il sublimera par ses arômes de fruits rouges et de cacao torréfié. Enfin, un vin jaune du Jura aux saveurs complexes de noisettes et d’amandes, se mariera très bien avec un poulet fermier ou une truite au bleu.

Pour le fromage, un vin de Loire s’accordera bien avec du Chèvre sans prendre le pas sur sa saveur. Un vin de Sauternes, sucré et gouleyant, accompagnera parfaitement un fromage à pâte persillée type Roquefort. Enfin au dessert, choisissez un vin cuit comme le Banyuls ou un vin doux blanc comme le Maury.

Avec les bières

 

Si vous avez des envies de fruits de mer, choisissez une Gueuze Lambic Belge (comme la Lindemans par exemple). Pour des viandes blanches, une Pilsner légère ou une IPA (Indian Pale Ale) tonique et explosive conviendront très bien. Si vous avez des envies d’exotisme, une Pilsner ou une IPA seront là encore les parfaites alliées des différentes cuisines asiatiques. Les viandes rouges et les gibiers révèleront toutes leurs saveurs avec une Trappiste charpentée (Orval, Chimay) ou une brune aux saveurs torréfiées de type Porter ou Stout (Guinness). Enfin pour le dessert si vous penchez pour un plat à base de caramel, accompagnez-le d’une bière ambrée (Kwak ou Pelforth). Si vous êtes plutôt chocolat, c’est une Porter ou une Stout qui conviendra le mieux.

CatégorieS Blog