Retour blog

LA MODE DES COCKTAILS SANS ALCOOL

par d.hans Catégorie : Actualités 28-08-2017

La mode des cocktails sans alcool

 

Les cocktails sont plébiscités pour de nombreuses raisons, la principale étant la saveur surprenante des savants mélanges qui les composent. Colorés, associés à un certain art de vivre, ils se déclinent sous de nombreuses formes et font même l’objet d’un art, appelé mixologie. Saviez-vous que la plupart de ces boissons acidulées, fraîches et exotiques se déclinent en versions non alcoolisées ? Petit tour d’horizon du phénomène des « mocktails » (de l’anglais mock : « faux ») pour se délecter à l’apéritif sans risquer les maux de crânes.

 

Le cocktail, une boisson à succès

Il est difficile de dater officiellement l’invention du cocktail. Le fait de mélanger des liquides était déjà répandu dès le Moyen-Âge, notamment avec l’apéritif appelé « Hypocras », mélange de sucre, d’épices, d’aromates, et de vin. C’est aux pirates des Caraïbes que l’on doit l’invention de l’ancêtre du mojito, par macération de feuilles de menthe dans du rhum. L’empire colonial Britannique permet quant à lui l’invention du Gin Tonic pour guérir les marins malades de la malaria. Mais c’est pendant l’époque de la prohibition, en Amérique du Nord, que le cocktail voit sa popularité exploser : en effet, l’ajout d’un jus de fruit ou d’un autre liquide permettait de masquer le goût d’un alcool souvent frelaté et peu savoureux ! Depuis, la cote d’amour du cocktail ne s’est jamais démentie : le nombre de bars à cocktails ne cesse d’augmenter en France et selon une étude réalisée par CGA et Nielsen menée en février 2016, 60 % des consommateurs d'alcool en CHR déclarent commander un cocktail au moins une fois par mois en moyenne.

 

Le « mocktail », quand le sans-alcool fait fureur

Parce qu’il a l’avantage de plaire aussi bien aux adultes qu’aux enfants et qu’il est une alternative saine et vitaminée pour l’apéritif, le « mocktail » – ou cocktail sans alcool – fait fureur. Grâce à  l’engouement du Vegan et autres tendances healthy, les consommateurs de cocktails sensibles à cette prise de conscience ont certainement permis aux bartenders d’adapter leur savoir-faire dans une version sobre. Un tiers moins cher que sa version alcoolisée, le mocktail n’est pas qu’un simple assemblage de jus de fruits. Il met à l’épreuve la créativité des bartenders car il les amène à associer au premier plan des ingrédients normalement secondaires dans un cocktail alcoolisé. Selon une étude Nielsen parue en 2014, 40% des consommateurs âgés de 18 à 60 ans déclarent consommer des cocktails sans alcool en CHR. Et lorsqu’ils ne sont pas de sortie, 55% des consommateurs interrogés déclarent boire des cocktails sans alcool à domicile.

 

Le cocktail sans alcool, l’occasion de varier les plaisirs

Si ces quelques lignes vous ont donné soif, il est temps de passer à  l’action avec quelques recettes simples à reproduire. Délice garanti :

-          Le Virgin Piña Colada : (le mocktail préféré du Président Obama himself) : 3 cl de jus d’ananas pressé, 2 cl de sirop « saveur rhum », 9 cl de lait. Mixez le tout, ajoutez des glaçons. Il n’y a plus qu’à déguster.

-          L’Afterglow : 8 cl de jus d’orange, 8 cl de jus d’ananas, 2 cl de sirop de grenadine. Frappez au shaker avec des glaçons, versez dans un verre tumbler et laissez-vous gagner par le frisson gourmand.

 

-          Le Roland Garros : 3 fraises, 1 tranche d’ananas, 4 framboises, le jus d’un citron, le jus de trois oranges, un trait de grenadine, 2 c-à-s de sucre en poudre. Mixez le tout, ajoutez des glaçons ; jeu, set et match ! 

CatégorieS Blog