Retour blog

SE FORMER À L'HÔTELLERIE RESTAURATION SANS LE BAC

par d.hans Catégorie : Actualités 19-06-2017

Se former à l'hôtellerie-restauration sans le bac

Le secteur de l’hôtellerie- restauration ne connaît pas la crise. Il permet notamment l’accès à de nombreux postes (service, plongeur, femme de chambre) à des personnes qui n’ont pas de diplômes. Cette ouverture se reflète également dans la formation supérieure, avec les écoles spécialisées ouvertes aux personnes désireuses d’obtenir un BTS tourisme et hôtellerie-restauration et qui n’ont pas le baccalauréat. Néanmoins pour y accéder sans  avoir obtenu de baccalauréat ou de brevet spécialisé au préalable, il est obligatoire de suivre une classe de  Mise à Niveau Hôtellerie-Restauration (MANHR) pendant une année.

 

1/ Des métiers accessibles sans diplôme

L’hôtellerie-restauration est l’un des secteurs de l’économie qui embauche toujours beaucoup. 50 000 postes sont ainsi à pourvoir selon le syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers, et traiteurs (SYNHORCAT). Des places de serveur, plongeur ou de femme de chambre pour lesquelles le goût du service et le dynamisme sont au moins, sinon plus importants qu’une formation. Ces postes sont majoritairement proposés sous forme de CDI, à temps plein et les salaires se situent au-dessus du Smic. Dans les grands groupes, la formation en interne permet d’évoluer vers des postes à plus hautes responsabilités. Ainsi selon Bruno Croisset, directeur de l’Emploi et des conditions de travail chez Accor, 75 % des managers du groupe sont issus du terrain.

 

2/ Des écoles accessibles aux non-bacheliers motivés

Cette ouverture du secteur vers les personnes non diplômées trouve un prolongement dans la formation supérieure, qui permet d’intégrer une école d’hôtellerie-restauration sans avoir le baccalauréat. Ces établissements délivrent des BTS tourisme et hôtellerie-restauration, qui figurent parmi les diplômes les plus demandés à l’embauche. Les principales formations dispensées touchent à la cuisine, à l’accueil, au tourisme, à la restauration ou à l’hôtellerie. Ces formations peuvent être effectuées à temps plein ou par alternance et durent de 6 mois à 5 ans en fonction des parcours. En revanche, elles ne sont pas facilement accessibles et seuls les plus motivés peuvent les intégrer. En effet, ces formations nécessitent un réel investissement pour les étudiants qui n’ont pas déjà les connaissances préalables.

 

3/ Des classes de mise à niveau

 

Si vous n’avez pas suivi de formation secondaire en hôtellerie-restauration (comme un bac technologique  Hôtellerie, ou un Brevet de Technicien Hôtellerie ou encore un bac Pro Restauration), vous devez obligatoirement suivre une classe de Mise à Niveau Hôtellerie-Restauration (MANHR). Ces classes, d’une durée d’un an, comptent 20  semaines de cours théoriques et 16 semaines de stage obligatoire au sein d’un établissement hôtelier. On y apprend toutes les informations relatives aux principaux métiers de l’hôtellerie-restauration ainsi que les connaissances nécessaires au passage d’un BTS Hôtellerie-Restauration. Pour intégrer une MANHR, il faut avoir terminé un second cycle d’étude depuis 1 an maximum et maîtriser l’anglais ainsi qu’une deuxième langue étrangère. 

CatégorieS Blog